jeudi 29 janvier 2015

Le sauveur de mes lèvres sèches


Il y a une année, je commençais un traitement anti-acné vraiment puissant (Curacné) qui assèche toutes les muqueuses de notre corps. On m'avait prévenue : les lèvres surtout sont misérablement sèches et tiraillent. En temps normal, j'ai la chance de n'avoir que très rarement les lèvres sèches, pratiquement jamais de gerçures aux commissures des lèvres, bref : j'ai rapidement été dérangée par cet effet secondaire du traitement. Pour y remédier, mon dermatologue m'avait donné le stick à lèvres d'Avène "Cold cream". A part me donner l'impression d'aller au ski (merci les traces blanches !), il n'a eu aucun effet hydratant et réparateur sur moi. 


Arrivée à trois mois de la fin de mon traitement, autant dire que j'avais testé des dizaines de sticks, beurres ou crèmes pour les lèvres différents : rien ne m'avait convaincue. Et puis, je me suis dit que j'allais donner une chance au fameux baume "Rêve de Miel" de Nuxe, dont tout le monde fait l'éloge.


Ce qui m'avait rebutée, c'était son prix : il coûte entre CHF 15.- et 20.- en Suisse, et une douzaine d'euros en France (plus ou moins cher selon les pharmacies). Autant dire qu'avec mon budget d'étudiante, je n'avais pas vraiment envie de craquer... Et j'ai fini par le faire, mon désespoir ayant atteint son sommet !


Honnêtement, j'ai été très étonnée en bien de ce produit : je l'applique en général le soir en couche épaisse, avant d'aller me coucher. Le matin, mes lèvres sont vraiment hydratées et douces, ce qui est très agréable. C'est vrai, la texture est épaisse et elle peut ne pas convenir à tout le monde. Mais personnellement, ce baume a sauvé ma bouche ! Aujourd'hui, j'ai terminé le traitement et donc les effets secondaires diminuent au fil du temps, mais je suis ravie d'avoir découvert ce produit qui va me servir jusqu'à ce que le beau temps revienne.

Petite parenthèse sur l'odeur : je n'aime vraiment pas l'odeur du miel dans les produits de soin ou de douche, mais je trouve que ce baume ne sent pas vraiment le miel. J'avais peur qu'elle me déplaise et finalement, il n'en est rien !

Et vous, avez-vous un produit "miracle" pour les lèvres sèches ?

lundi 26 janvier 2015

Mitigée à l'idée des 'Rouge Edition Velvet' de Bourjois



L
es rouges à lèvres, c'est vraiment ce que je préfère appliquer : j'en possède des tas, sous toutes les formes. Lorsque Bourjois a sorti ces rouges à lèvres liquides, les "Rouge Edition Velvet", j'étais curieuse de savoir s'ils allaient être de bonne qualité.

J'en ai acheté un premier et j'ai vraiment beaucoup aimé le rendu sur les lèvres : ils sont extrêmement pigmentés et leur application se fait très aisément. Attention par contre à ne pas déborder, car la pigmentation est telle que les ratures sont difficiles à rattraper !

Ce que j'aime particulièrement, c'est qu'ils restent longtemps sur les lèvres, même si on boit ou mange. Cependant, je dois avouer qu'au fil des heures, mes lèvres se sont beaucoup asséchées et cela devenait désagréable. En plus, le rendu est nettement moins beau quand la sécheresse apparaît. Il est impératif d'appliquer un baume hydratant au préalable.



> Par contre, j'ai récemment appliqué l'un d'entre eux et j'ai trouvé qu'il sentait vraiment mauvais : je le conserve pourtant de la même manière que tous les autres rouges à lèvres liquides que je possède, en veillant à bien refermer le tube à chaque fois. Pourtant, les miens ont pris une odeur qui me fait penser aux champignons de Paris, autant dire que c'est vraiment sympathique...

Je ne sais pas si c'est un défaut de fabrication, un signe de péremption ou simplement l'odeur de ces rouges à lèvres, mais je me demande surtout si l'une d'entre vous a également fait face au même problème que moi !? J'ai vu que Sammi de BeautyCrush en a parlé dans les produits qu'elle n'aime pas, en disant qu'elle ne pouvait pas supporter leur odeur... Mais tout le monde a tellement l'air de les apprécier que j'attends vos commentaires pour en savoir plus !

En tout cas, même si les autres couleurs me font envie, je ne vais pas risquer de m'en procurer d'autres.

Et vous, les avez-vous testés ? Qu'en pensez-vous ?
 CE QUE J'AIME

• La pigmentation
• La gamme de couleurs
• L'applicateur

 CE QUI ME GENE

• L'odeur
• Le fait qu'ils dessèchent les lèvres après un certain temps

jeudi 22 janvier 2015

S'éloigner du monde virtuel pour se rapprocher du monde réel .


À mes lecteurs, à vous qui passez par ici...

Il y a trois ans, j'ai décidé de me lancer moi aussi dans l'aventure des blogs en créant le mien. Je ne savais pas où il allait me mener, ni même si quelqu'un lirait ce que j'écrivais. Cependant, j'ai toujours aimé écrire et j'aimais l'idée de pouvoir partager ses idées, ses sentiments ou ses créations via Internet. C'est sûr, Internet a de très mauvais côtés, ce n'est plus un secret maintenant... Mais heureusement, il y a aussi de très beaux côtés ! C'est un univers de partage, de créativité et de liberté qui me plaît.

J'ai commencé en étant plutôt régulière, je trouvais le temps de rédiger beaucoup d'articles et j'essayais aussi d'être présente sur les réseaux tels qu'Hellocoton, Pint

erest ou Facebook pour tenter d'établir des liens entre mes lecteurs et moi, mais aussi d'en créer avec d'autres blogueurs/blogueuses. Cependant, dès que je suis entrée dans le monde professionnel, je trouvais de moins en moins de temps à accorder à mon blog, et quand je suis partie faire mon séjour linguistique en Angleterre, j'ai carrément mis cette partie de moi de côté.

En fait, ce que j'ai réalisé en partant voyager, c'est que je refusais de m'enfermer dans un monde virtuel alors que les plus belles rencontres sont évidemment celles que l'on fait en face à face. J'avais envie de découvrir le monde, rencontrer des gens, apprendre des tas de choses sur les autres cultures et ne jamais m'arrêter.

Ce voyage m'a beaucoup appris, et j'avais vraiment envie d'en profiter un maximum. Me couper de mon quotidien, me couper de mon pays natal, me couper de ma vie "d'avant". En rentrant, j'avais mûri et quelque part changé aussi, à l'intérieur de moi-même. Et puis, au fur et à mesure que le temps passe, je n'ai pas retrouvé ni vraiment le temps, ni vraiment la motivation de réécrire et pourtant, ça me manquait terriblement.

En fait, je crois que je me sentais mal à l'aise de quitter cette blogosphère et d'y revenir, "comme si de rien n'était", quelques mois plus tard. Et puis, il y a quelques semaines, j'ai réalisé à quel point ça me manquait d'écrire, de communiquer, et de partager avec ceux qui me lisent. Peu importe le nombre, peu importe même si personne ne finit par lire cet article en entier par exemple, mais écrire me permet vraiment d'extérioriser ce que j'ai au fond de moi, et ça fait un bien fou.


Dans la vie, on rencontre tous des hauts et des bas, on a tous des difficultés à un moment donné ou à un autre, et ça fait du bien quand on peut en parler autour de nous. Mais parfois, ça fait aussi vraiment du bien de recevoir des commentaires de personnes anonymes, complètement inconnues, qui vivent peut-être à l'autre bout du monde et qui ressentent les mêmes choses que nous.

J'ai décidé de changer un peu la tournure de ce blog, car le monde de la beauté et des cosmétiques me plaît toujours autant, mais il y a d'autres valeurs que j'ai envie de partager ici, sur mon blog, mon univers. J'ai envie de vous faire part de mes sentiments aussi, parfois, parce que je suis quelqu'un qui réfléchit et pense parfois (beaucoup, beaucoup) trop. Je ne peux pas raconter ça à tous mes proches, mais les écrire me permettront certainement de me sentir plus légère que de garder certains poids au fond de moi.

De temps en temps, il fait bon s'éloigner un peu de ce monde virtuel pour se rapprocher du monde réel, vivre des moments intenses avec nos proches, intensifier les relations qu'on crée, rencontrer de nouvelles personnes extraordinaires, découvrir de nouvelles choses qui nous comblent de bonheur. Et parfois, il fait bon aussi s'en éloigner, quand ce monde réel nous fait peur ou nous blesse, pour se réfugier alors dans un monde "virtuel", un échappatoire...

Au plaisir de réécrire bientôt sur ce blog,

E.